Découvrez le bilan de la Saison 2

4 mars 2021

L’Incubateur du patrimoine a accompagné 8 start-up sur la deuxième promotion. Découvrez les résultats des expérimentations !

PICNIC

L'expérimentation :

PICNIC a déployé un kiosque autosuffisant pour étudier les flux des visiteurs grâce à un système de comptage précis dans les jardins du château de la Motte-Tilly. La start-up a mis en concurrence deux systèmes de comptage afin de comparer différentes caméras et technologies (caméras périphériques et 3D).

Le kiosque proposait un service de distribution et vente de tisanes récoltées dans les jardins du château par une association à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les 19 et 20 septembre 2020. L'expérimentation a ensuite été prolongée 12 jours pour obtenir des résultats approfondis. 

L'objectif du test a eu pour vocation d'améliorer le service PICNIC sur les éléments suivants :

  • quantifier la performance d'un événement;
  • fournir des rapports de performance pour les futurs clients;
  • adapter les horaires d'ouverture du kiosque et sa communication selon les résultats de comptage obtenus;
  • améliorer l'appréhension et le comptage des flux en fonction des technologies déployées et leur pertinence.

Résultats et chiffres clés:

Les Journées Européennes du Patrimoine ont généré un flux important autour du kiosque, et a accueilli près de 800 curieux autour du kiosque. Le kiosque n'a présenté aucune difficulté technique (électricité, logistique, etc.). Cette expérimentation a pu confirmer les problématiques de la start-up autour des systèmes de comptage testés. Les résultats des technologies exploitées ont été cohérents sur l'expérience menée à bout.

Explorama

L'expérimentation:

Explorama a développé une application de découverte de la biodiversité locale par le jeu (quizz, reconnaissance d'images, etc.) autour du site archéologique de Glanum. L'objectif du test a consisté à déceler comment sensibiliser les visiteurs à la biodiversité par le jeu, tout en développant la fréquentation entre plusieurs sites du réseau via un parcours ludique. L'application invitait les participants à démarrer les missions sur Glanum, la dernière mission se situait sur un autre monument du réseau: l'abbaye de Montmajour. 

Les résultats et chiffres clés:

L'application a recensé 140 parcours initiés par les visiteurs sur la période testée du 1er juillet au 30 septembre 2020. Chaque parcours proposait 10 missions à résoudre ne famille. Malgré les difficultés pour certains participants à aller jusqu'au bout du jeu (météo, longueur, couverture réseau, etc.), la satisfaction utilisateur a été au rendez-vous avec 80% des testeurs approuvant le concept et ayant envie de poursuivre dans cette démarche. 70% des participants estiment avoir appris des choses et seraient prêts à rejouer à Explorama sur un autre site.

Le monument étudie à une poursuite de l'utilisation de cette application. Le projet sera à l'étude à la ré-ouverture du monument (fermeture pour crise sanitaire COvid-19).

OHz 

L'expérimentation :

La start-up a testé un module de 6 podcasts permettant à tout agent de l'établissement de mieux appréhender le Centre des monuments nationaux dans la globalité. Pour cela, les participants ont eu accès à une plateforme développée par OHz, leur ouvrant le sportes à des contenus sonores, un espace communauté pour échanger entre auditeurs et un espace jeu.

De son côté, le CMN souhaitait tester un nouveau canal de formations via des capsules sonores auprès d'agents postés sur tout le territoire, dans les monuments comme dans des bureaux fixes.

Six épisodes ont ainsi été enregistrés avec l'aide de la formatrice et administratrice de monuments Pascale Thibault au château de Vincennes.

Cette expérimentation a eu pour vocation de répondre à diverses problématiques :

développer une plateforme pédagogique accessible à tout agent, plus ou moins novice dans l'utilisation d'outil digital,

prouver l'intérêt et l'efficacité d'un programme de formation à distance par podcast en microlearning.

Les capsules sonores ont été diffusées auprès des agents du CMN à partir du 14 septembre 2020. Le test s'est prolongé durant le premier confinement en mars 2020, et a donc offert aux agents un accès à des contenus malgré la fermeture des monuments. L'expérimentation est aujourd'hui terminée, les agents ont néanmoins accès aux contenus sur l'intranet de l'établissement.

Les résultats et chiffres clés:

105 agents du CMN se sont inscrits à la plateforme d'écoute, soit 10% des effectifs de l'établissement. L'expérimentation a connu un fort taux de transformation de 60%. La majorité des inscrits ont donc écouté l'intégralité des six épisodes proposés.

Un questionnaire de satisfaction a été partagé aux participants à l'issue de l'expérimentation, ce document a révélé le fort intérêt du format audio et de l'apprentissage de manière ludique, tout en pouvant partager une expérience dans un espace communauté :

  • 50% estiment que l'expérimentation s'est très bien déroulée (note 5/5)
  • 97% recommanderaient cette expérience à un collègue
  • 75% des participants estiment avoir appris de nouvelles choses grâce à ces contenus
  • 97% sont intéressés par écouter d'autres podcasts de l'établissement

Le Centre des monuments nationaux est aujourd'hui convaincu de l'intérêt et de l'utilité de ce dispositif, partagé à l'ensemble des agents de l'établissement. Les podcasts sont fédérateurs et augmentent le sentiment d'appartenance à un réseau. L'établissement travaille aujourd'hui à une poursuite avec OHz pour promouvoir les métiers du CMN.

La Réserve des arts

L'expérimentation:

L'association la Réserve des arts a pour mission de prévenir et réduire les déchets tout en soutenant le secteur culturel et artistique, en récupérant rebuts et matériaux d'exposition pour leur donner une seconde vie. L'objectif de l'expérimentation était d'élaborer un cercle vertueux de réutilisation des matériaux d'exposition à l'échelle du CMN, en proposant un catalogue de collecte et de redistribution dans le cadre de l'exposition Marie-Antoinette à la Conciergerie et Henri II au château de Vincennes.

L'enjeu de ce test était de proposer aux agents du CMN en charge des expositions un catalogue numérique qui recense les matériaux pouvant être réutilisés. Pour se faire, la Réserve des arts collecte, recense et stocke les matériaux.

Les résultats et chiffres clés :

15 tonnes de matériaux ont été récoltés au total sur les deux expositions, puis recensés et catégorisés sur la plateforme déployée par l'association. Les agents du CMN peuvent ainsi proposer aux scénographes et autres acteurs de l'exposition de réutiliser ces éléments dans un nouveau décor. 

Les expérimentations en cours:

Malgré la situation sanitaire actuelle qui implique la fermeture des monuments du CMN, l'Incubateur du patrimoine et les start-up poursuivent leurs collaborations pour mener à bien les expérimentations.

Quatre projets sont à ce jour en suspens et reprendront à la réouverture.

IntensCity

L'expérimentation :

IntensCity développe une plateforme de gestion d'éclairage des façades de monuments. Deux premiers tests ont été réalisés au château d'Angers et à l'abbaye de Cluny. La troisième et dernière phase est encours d'élaboration pour une illumination de la façade principale du château de Champs-sur-marne au printemps 2021. La mise en lumière du château sera visible au public. 

PhygiTales

L'expérimentation :

PhygiTales a développé un support en réalité augmentée pour promouvoir le catalogue de l'exposition Victor Hugo au Panthéon, qui sera présentée au public à la réouverture du monument. Des contenus exclusifs sont proposés aux lecteurs, en scannant simplement la première de couverture de l'ouvrage. 

Bryanthings

L'expérimentation :

La start-up souhaite expérimenter une borne mixte de photos et de dons. La borne est aujourd'hui installée dans la Chapelle basse de la Sainte-Chapelle à Paris. Elle sera fonctionnelle à la réouverture du monument.

Les visiteurs pourront se prendre en photo sur la borne en choisissant un fond en lien avec les chantiers de restauration en cours, et effectuer en retour un don pour ces travaux.

Plusieurs scenarii d'incitation au don seront testés sur la borne sur le temps d'expérimentation. Ces tests permettront à la start-up de prouver le scénario idéal à proposer aux visiteurs pour les sensibiliser au mécénat, tout en obtenant un souvenir personnalisé avec une photo.

Foxie

L'expérimentation:

Foxie conçoit un jeu d'enquête et d'énigmes autour du château de Pierrefonds. Cette application mobile teste des contenus en réalité augmentée pour créer une interaction avec les décors du château et de la vidéo.

Les test reprendront à la réouverture au public du monument. 

MenuFermer le menu